La cause à effet entre
les “Pensées” et le “Pouvoir des Mantras”
 

Rinpoche fit un discours en premier en mai 1990
Rinpoche le réitéra le 13 mai 2000 (environ 10 ans après)
Mis en ligne sur le site le 8 octobre 2014 (puis environ 14 ans après de nouveau)

Les Pensées
Veuillez visiter notre site

> Forum de la Sagesse
>> Essais merveilleux
>>> Le jugement du Roi de l’Enfer
 
Le Pouvoir des Mantras
Le pouvoir des mantras peut seulement faire obstacle au mauvais karma des autres pour une courte période. Bien qu'il puisse effacer le mauvais karma, le pouvoir des mantras est aussi une sorte de pouvoir du Dharma. Par conséquent, l'utilisation du pouvoir du Dharma entraînera l'existence de causes et d'effets. Comme dit le dicton « le pouvoir miraculeux ne peut pas vaincre le karma », l'homme ne peut éliminer son mauvais karma que par le pouvoir de la vertu méritoire issue de bons actes, de l’observance des préceptes et de la grande pratique (comme devenir un moine/une nonne ou pratiquer l’Anuttarayoga Tantra). Par ailleurs, en récitant des mantras, on peut les transférer (tous les mérites) aux êtres afin qu’ils puissent en bénéficier et que l'on puisse également semer le champ de la bonne fortune.
   
Comme lorsque le Soleil brille sur un miroir, certains des rayons lumineux seront réfléchis aux endroits sombres afin que ceux-ci puissent aussi être remplis de luminosité. Cependant, si quelqu'un est aveugle, il ne parvient toujours pas à voir la lumière. On peut voir la lumière parce que l'on a des yeux ; ainsi, les hommes ayant la vue représentent "les gens qui possèdent de bonnes racines par origine" alors que les aveugles représentent des Icchantika (des personnes qui transgressent sérieusement les codes moraux bouddhistes et vinaya) qui manquent de bonnes racines.
   
La lumière du Soleil qui peut éclairer chaque coin représente le Dharma du Bouddha. Le Dharma du Bouddha illumine l’esprit et l'âme des êtres de manière systématique et guidante et leur permet d’éliminer le mal et de suivre le bien spontanément. Mais il est primordial de faire en sorte que les aveugles rétablissent leur vue pour voir la lumière du Soleil et l'accepter. En d'autres termes, il faut laisser les êtres semer d’abord le champ de la bonne fortune afin qu'ils puissent devenir des personnes de bonnes racines. Ils peuvent donc facilement voir et accepter le Dharma du Bouddha. Le Dharma du Bouddha guide les êtres pour se sauver d'abord car ce n'est qu'après que l'on s'est soi-même sauvé que l'on peut sauver les autres. On récolte les fruits de ses propres actes pour tout (souffrant des résultats de ses actions). Par conséquent, "les Bodhisattvas craignent de semer les causes tandis que les êtres craignent de supporter les effets".
 

Rétribution pour les bons ou mauvais actes
La mère de Rinpoche était l’infirmière en chef d’un département de gynécologie et d'obstétrique au cours de sa vie et jusqu'à sa retraite. Durant l'enfance de Rinpoche, sa maman lui parlait beaucoup de nombreuses scènes de malformations des nouveau-nés qu’elle avait vues ; elle demandait ainsi souvent à Rinpoche avec insistance de faire preuve de pitié en faisant de bons actes dès son plus jeune âge afin d'accumuler des mérites.

On a entendu dire que récemment, il y avait un bébé (nouveau né) dont le physique ressemblait à un canard. En entendant cela, nous avions vraiment de la peine. Dans la théorie de la médecine traditionnelle chinoise, il y a un point de vue de thérapie diététique : « compenser la forme par la même forme » (remarque : c'est la consommation de différents organes internes des animaux pour nourrir en conséquence différentes parties du corps), mais les médecins qui pratiquent la médecine occidentale nient ce point de vue. Ils ont dit que la plupart des nourritures ne pouvait pas provoquer de modifications dans les gènes des êtres humains. Par conséquent, il est absolument impossible pour une femme enceinte de donner naissance à un bébé monstre en forme de canard parce qu'elle a mangé du canard. Les anomalies congénitales peuvent être causées par des facteurs d'hérédité ou affectées par l'environnement de croissance du fœtus (dans le ventre de sa mère) pendant la grossesse. En expliquant sous l’angle du Bouddhisme, un défaut de naissance est à l'origine une sorte de karma (négatif).

Avoir une certaine pensée ou utiliser le pouvoir du mantra entraînera une cause qui conduira alors à un effet correspondant. A partir du fait mentionné ci-dessus, on peut voir que des pensées différentes donneront lieu à des conséquences différentes (posséder la gloire, la splendeur, la richesse et le rang / jouir de la tranquillité d'une vie simple et insouciante). Le fait d’utiliser le pouvoir du mantra aveuglément sans étudier attentivement les antécédents et les conséquences pour régler ses propres problèmes personnels ou pour aider les autres à résoudre leurs problèmes personnels, aura dans les deux cas des séquelles. Si cela avait été possible, le Bouddha aurait émis le pouvoir des mantras pour sauver le peuple de Sakya, et le Vénérable Maudgalyayana qui était le premier dans le pouvoir miraculeux aurait échappé à la mort tragique causée par le lancement de grandes pierres par les non-bouddhistes !