Extrait du site de Buddhist Vajrayana Charity Funds Association et traduit (十二因緣與三世二重因果的關係) en français :
 
La relation entre les Douze Liens d'Origine Interdépendante et les deux strates de Cause-Effet couvrant
les trois vies (passée, présente et future)
 
(1) Les deux strates de Cause-Effet couvrant les trois vies et la Confusion-Karma-Souffrance
   
   
 
La Confusion : signifie ennuis et soucis.
Le Karma : signifie commettre le karma bon/mauvais. Ce terme se réfère surtout à l'aspect négatif.
La Souffrance : signifie affliction.
   
(2) Explication détaillée
 
1. L’Ignorance
  Incapable de réaliser le fait réel et le raisonnement réel.
  Méconnaissance ou connaissance erronnée. Depuis le temps sans commencement, la volonté floue et ignorante qui semble être comme le sens et le non-sens, est connue comme la non-conscience. A la mort, tous les niveaux de conscience s’assimilent et disparaissent dans la conscience fondamentale – la Huitième Conscience.
     
2. La Formation karmique
  En raison de l’incapacité à réaliser le fait réel et le raisonnement réel, de nombreux karmas sont créés.
  Dans la conscience fondamentale, la graine de la mauvaise habitude devient active. Cela génère toutes sortes d'illusions du Bardo ; en associant les points de vue de l'Ignorance et de l'Activité Karmique, c’est une volonté floue (volonté aveugle).
     
3. La Conscience
  La conscience au moment de la conception.
  L'encouragement de la "conduite et du désir". La conscience mentale commence à devenir active. C'est l'illusion du Bardo. Jusqu'à ce que la conscience mentale devienne absolument claire afin de distinguer clairement l'environnement extérieur, alors la troisième branche de la "Conscience" est complète.
     
4. Le Nom-et-forme
  Après la fécondation, l'entité individuelle possède deux ingrédients majeurs de la matière physique et de la matière non physique (Nama), et avec les six sens non encore développés, c'est ce que l'on appelle Namarupa. Nama signifie les quatre agrégats – la sensation, la perception, la formation mentale et la conscience et Rupa signifie la forme physique.
  Les êtres au sein du Bardo sont entraînés par le karma. La "conscience" des êtres qui possède l'avidité envers le père et la colère envers la mère se traduit par un corps féminin ; et vice versa pour un corps masculin. Après la réincarnation de la conscience, celle-ci s’unit au sperme et à l'ovule des parents en un seul corps, le "Nom" étant la conscience mentale et la "Forme" étant le sperme et l'ovule. A ce moment, à la fois le psychologique et le biologique, la conscience et le corps, se fondent dans un seul corps.
     
5. Les Six Sens
  Après la fécondation, l'embryon développe graduellement les six racines du sens (facultés), appelées les six sens.
  Quelques mois après la phase de "Nom-et-Forme", les six sens du fœtus deviennent pleinement développés.
     
6. Le Contact
  Après la naissance et avant l'âge de deux à trois ans, il y a contact avec les trois états de sens, d'environnement et de conscience, mais il n'y a pas encore de connaissance des sentiments dans la souffrance, le bonheur et le renoncement.
   
7. La Sensation
  Entre les âges de quatre à quinze ans, les sentiments de souffrance, de bonheur et de renoncement sont compris, mais le désir sexuel n'a pas encore surgi.
   
8. Le Désir
  Après l'âge de seize ou dix-sept ans, le désir et la luxure sont générés par le sentiment de plaisir, mais pas largement poursuivis.
   
9. La Saisie
  Au fur et à mesure que l'on grandit, à cause du désir, l’on s’efforce de poursuivre, de saisir et d'affronter.
   
10. Le Devenir
  C'est l'équivalent au moment où les caractéristiques personnelles sont complètement mûries, tout "dans la vie dans ce monde" est en existence et en mouvement, et peut accumuler de nombreux karmas.
   
11. La vie
  L'existence de cette vie, la force karmique, le membre corporel décide de la "vie" de l'avenir. (Cette vie crée la conscience au moment exact de la fécondation/conception).
   
12. La Vieillesse-Maladie-Mort
  On est en train de vieillir, le corps en train de se détériorer et la vie va se terminer. Cela signifie qu'après la maturité du corps physique qui est composé des Cinq Agrégats, celui-ci entre graduellement dans le processus de détérioration et l'on devient âgé. En s’approchant de la vieillesse, l’on devient facilement malade. Pendant la maladie, le corps devient instable, la vie se détériore et l’on meurt finalement.