Extrait du site de Buddhist Vajrayana Charity Funds Association et traduit (佛 陀) en français :
 
Le Bouddha
Le Bouddhisme peut être divisé en quatre aspects : l'Enseignement, la Théorie, la Pratique et l’Atteinte.
L’Enseignement : Cela fait référence à l'enseignement de sutra, il faut écouter.
La Théorie : Cela fait référence aux principes, il faut réfléchir.
La Pratique : Cela fait référence à la pratique générale, il faut cultiver.
L’Atteinte : Cela fait référence à l’éveil, il faut affirmer.
Le Bouddhisme exotérique met davantage l'accent sur les deux premiers aspects de l'écoute et de la réflexion, tandis que le Bouddhisme ésotérique met davantage l'accent sur les deux derniers aspects de la cultivation et de l'affirmation.
 
1. Naissance et enfance
 

Le Bouddha est né en 623 avant J.-C., ce qui équivaut au 8ème jour du quatrième mois du calendrier lunaire chinois dans la 24ème année sous le règne de l'empereur chinois Zhou Zhao Huang (une autre version disant que Le Bouddha est né en 565 avant J.-C., ce qui équivaut au 8ème jour du quatrième mois du calendrier lunaire chinois dans la 7ème année sous le règne de l'empereur chinois Zhou Ling Huang). Le nom d’enfance du Bouddha est Prince Siddhartha qui signifie "bon augure". "Sakyamuni" est traduit comme "bienveillance". "Bouddha" signifie l’"Eveillé" et est simplement appelé Bouddha. Le Bouddha est également connu comme le Suprême, ce qui signifie l’honoré du monde, nommé ainsi "Bouddha Sakyamuni" et également connu sous le nom de "Suprême Sakyamuni".

  Sa mère Dame Maya décéda seulement 7 jours après l'accouchement. Le Bouddha fut élevé par sa tante. Le Bouddha était doué de talents depuis son enfance, à la fois dans la littérature et dans les arts martiaux, et il fut désigné prince à l'âge de 15 ans. Il fut octroyé trois femmes à l'âge de 17 ans et eut un fils nommé Rahula.
     
2. Devenir un moine
  En analysant seulement à partir d’un point de vue événementiel, il y a deux raisons pour lesquelles le Bouddha devint un moine :
   
En voyant la souffrance de "la vie" des êtres : les agriculteurs dans les champs complètement couverts de saleté et de boue, avec une apparence fatiguée, étaient totalement épuisés. Puis, en voyant les vaches qui labouraient la terre, avec la peau déchirée et tachée de sang, trébuchant dans la boue, labourant constamment la terre, d'innombrables vers et vermines avec des blessures répétées, et une volée d'oiseaux se battant pour picorer sur eux.
En voyant la souffrance de "la vieillesse, la maladie et la mort" des êtres. La vieillesse est associée aux cheveux blancs et au visage ridé, avec des yeux fermés et un corps tremblant. La maladie est associée à une respiration sifflante et gémissante, avec un visage terne et sans vie. La mort, avec les gens qui ont peur de la mort, et pourtant personne ne peut éviter la mort.
  Le Bouddha apprit qu'un moine pouvait vaincre la vieillesse, la maladie, la mort et tous les soucis, il décida alors de devenir un moine. A l'âge de 19 ans, il quitta le palais et arriva dans la forêt pour mener une pratique ascétique. Il coupa ses cheveux avec une épée tranchante.
     
3. Cultiver la Voie
 

Après avoir quitté sa maison pour devenir moine, le Bouddha avait passé 5 années d'errance pour rechercher divers maîtres et la Voie. Cependant, il n’avait pas réussi à trouver la vérité absolue de l'Univers et de la vie. Il marcha ensuite à la côte ouest de la rivière Niranjana et mena sa pratique ascétique dans la forêt. Le Bouddha traversa 6 années de pratique ascétique. Il mangeait juste une graine de lin et un grain de riz chaque jour, et même une graine de lin et un grain de riz en sept jours. Il endurait les difficultés que personne ne pouvait tolérer. En conséquence, ses yeux étaient enfoncés, son nez paraissait plus élevé et son corps ressemblait à du bois mort. Bien qu'il ait été capable de réprimer les soucis et les illusions, il ne s’était toujours pas délivré. Par conséquent, le Bouddha se leva de son siège et alla à la rivière Niranjana et utilisa de l’eau pour nettoyer la saleté de son corps. Il accepta une offrande de riz au lait d'une bergère et quand il retrouva sa force, il traversa immédiatement la rivière et arriva à 7 kilomètres de Bodhgaya. Sous l'arbre de la Bodhi (à Bodhgaya), il répandit l'herbe de bon augure et s’assit dans la posture du Lotus de Vajra. Il fit un serment « Si je n’atteignais pas l’Eveil, je ne me lèverais pas de ce siège. » Après 49 jours, il atteignit l’Eveil.

   
4. L’Eveil
  Assis sur le siège Vajra, le Bouddha méditait comment résoudre le problème de la vie et de la mort. Grâce à Ses fortes convictions, à Sa diligence vigoureuse, tous les démons du domaine extérieur et du coeur intérieur qui apparaissaient séquentiellement, étaient également conquis successivement. Il s’éveilla finalement sur le principe du cycle de vie et de mort, c’est-à-dire les Douze Liens Interdépendants. A l'époque, le Bouddha avait 30 ans.
   
5. Convertir les cinq moines et établir la communauté religieuse
  Pour la première fois, la Roue du Dharma est tournée, les cinq assistants sont convertis en moines, et les Quatre Nobles Vérités sont enseignées. A partir de là, le Bouddha est le Bouddhisme, les Quatre Nobles Vérités sont le Dharma, et les cinq moines sont le Sangha. Moine est l'abréviation de "Sangha". Le sens du Sangha est l'harmonie et l'unité. C’est la grande mission de la communauté religieuse pour promouvoir la prédication et le bénéfice des êtres.
   
6. Répandre le Bouddhisme
  Le Bouddha prêcha pendant 49 ans (une autre version disant 45 ans). Il s’engagea dans plus de 300 sessions de discussions et de diffusion de sutra et de dharma. Plusieurs milliers de disciples recevaient Ses enseignements directement, et cela n’incluait pas ceux qui pratiquaient chez eux. Parmi eux, il y avait trois personnes les plus importantes, comprenant Kassapa (le pratiquant externe de la secte de feu), Sariputra et Maudgalyayana (les érudits externes). En outre, le roi Bimbisara (qui avait fait construire le monastère de Venuvana, signifiant bois de bambous, permettant aux citoyens de prendre refuge et d’écouter le Dharma) et Anathapindika (appelé aussi Sudatta, un riche qui avait fait construire le monastère Jetavana), tous deux protégeaient loyalement le Bouddhisme.
  Parmi les disciples qui avaient pris refuge, il y avait des empereurs, des princes, des aînés, des savants, des hérétiques, des brahmanes, des prostituées, des cavaliers, etc.
     
    Dix Grands Disciples :
   
Sariputra (sagesse) Maudgalyayana (pouvoirs surnaturels)
Mahakasyapa (ascèse) Ananda (recueil des paroles du Bouddha)
Purna (prédication du Dharma) Aniruddha (œil divin)
Subhuti (expression de la vacuité) Upali (observance des préceptes)
Katyayana (explication du Dharma) Rahula (pratique ésotérique)
   

7.

Nirvana
  En 543 avant J.-C., ce qui équivaut à l’an 52 sous le règne de l’empereur chinois Zhou Mu Huang (une autre version disant qu’en 487 avant J.-C., ce qui équivaut à l’an 33 sous le règne de l’empereur chinois Zhou Jing Huang), le Bouddha avait 80 ans (une autre version disant 75 ou 79 ans). Vers minuit, le 14 du deuxième mois du calendrier lunaire chinois (c’est-à-dire le 15ème du deuxième mois), Il entra dans le Nirvana entre les arbres jumeaux de sals. A l'époque, Il demanda à Ananda de couvrir Son siège et de préparer le lit. Il s’allongea sur Son côté droit. L'hérétique, Batuo Luo (Subadra), prit refuge et devint le dernier disciple.
  Après le tupi du Bouddha (crémation), les reliques furent divisées en 8 parties.