Extrait du site de Buddhist Vajrayana Charity Funds Association et traduit (六度萬行) en français :
 
Les Six Perfections et la Myriade de Pratiques
 

Les "Six Perfections" sont également connues comme les "Six Paramitas" en sanscrit.
"Paramita" désigne le fait d’"atteindre l'autre rive". Les "Six Perfections" signifient que si l’on pratique ces six dharmas, on peut traverser de cette rive de la vie, de la mort et de la souffrance vers l'autre rive de l'illumination et du nirvana. Les pratiquants bouddhistes doivent pratiquer le dharma d'une manière comme un pont pour accumuler des mérites et des karmas vertueux.

Les Six Perfections :
1. Le don charitable
2. Recevoir et observer les préceptes
3. L’endurance et la patience
4. La persévérance de l'effort et la diligence
5. La méditation
6. La sagesse

Le don charitable :
Ceci est le fait de donner aux autres ses possessions.
Le Sutra de la Longévité Infinie (無量壽經) indique : « Rendez une faveur avec de bons actes ». Le don charitable est la ressource importante pour la pratique à transcender ce monde. Lors de la pratique du don charitable, tant que l'on maintient un esprit d'égalité et de bonheur, non seulement les bénéficiaires reçoivent des avantages, cela peut aussi guérir sa propre mesquinerie et sa cupidité. C'est ainsi ce que nous appelons Un acte Deux avantages. Par ailleurs, le don charitable est divisé en trois types. Ce sont le don d'argent, le don de dharma et le don d’absence de peur. Le dicton « Ouvrez votre porte-monnaie généreusement, la fortune sera certainement de retour » illustre à juste titre l'esprit du don charitable.

Recevoir et observer les préceptes :
Cela signifie que l’on doit suivre et se conformer à la discipline Vinaya.
Lorsque le Bouddha Sakyamuni entra dans le Nirvana, Il dit : « Quand je serai parti, considérez la discipline Vinaya comme le Maître. » La discipline Vinaya peut aider les gens à la maîtrise de soi.

L’endurance et la patience :
Cela signifie se résigner à l'adversité.
Face à l'adversité, on ne ressent pas de colère, mais seulement de la tolérance et du pardon. On doit avoir une ferme endurance afin de surmonter les difficultés et d’accomplir les affaires de la libération du cycle de la vie et de la mort.

La persévérance de l'effort et la diligence :
Cela désigne des efforts inlassables.
Initier son Bodhicitta jusqu'à ce que l'on devienne un Bouddha. Il faut posséder l'esprit d'une grande absence de peur, avec courage et diligence.

La méditation :
Cela désigne la contemplation paisible.
En pratiquant la méditation, en gardant un esprit clair, en maintenant un état mental calme et stable, l’on peut alors surmonter le désir et l'illusion.

La sagesse :
La sagesse (Prajna en sanscrit) se réfère à la plus haute sagesse atteinte par des personnes éveillées semblables au Bouddha ; elle peut analyser authentiquement et interpréter exactement la vérité absolue de l'univers et de la vie humaine.
Le Sutra du Coeur (心經) indique : « Les Bouddhas des trois ères, selon le Prajna Paramita, peuvent atteindre l’Anuttara-samyak-sambodhi (mot sanscrit signifiant illumination complète et insurpassable, qui est un attribut de chaque Bouddha. C’est la plus élevée, exacte et complète, la connaissance ou conscience universelle, la sagesse parfaite d'un Bouddha). » Cela signifie que tous les Bouddhas illuminés s’appuient sur ce type de "Prajna" pour s’éveiller complètement à la vérité et pour atteindre ainsi la bouddhéité. Par conséquent, ceux qui demandent un moyen de libération, doivent avoir la "Sagesse" (Prajna) pour réfléchir prudemment et gérer clairement les affaires. En outre, cette méthode d'étude et de pratique ne peut être "cultivée" avec succès qu’après une recherche complète et approfondie, et par l'observation de faits et de raison.