Extrait du site de Buddhist Vajrayana Charity Funds Association et traduit (浴佛) en français :
 
Le bain du Bouddha

L'origine du bain du Bouddha
Le prénom du Bouddha est Siddhartha et son nom est Gautama. Son père était le monarque de Kapilavastu, également connu sous le nom de Suddhodana. Sa mère était la reine Maya. Après dix mois de grossesse, la Mère-Bouddha, la reine Maya de Sakya, se promena dans le Jardin de Lumbini. Elle leva son bras droit sur une branche d'un arbre de Sal (arbre Shala) et le Bouddha naquit du flanc droit de la Mère-Bouddha. Il marcha ensuite sept pas dans chaque direction du nord, de l'est, du sud et de l'ouest, avec des fleurs de lotus apparaissant sous chaque pas. Puis, avec une main dirigée vers le ciel et avec une main dirigée vers le sol, il rugit comme un lion : « En haut au Ciel et en bas sur la Terre, je suis le Suprême. » ("Je" se réfère à l'existence originelle de la nature de Bouddha dans tous les êtres). A ce moment-là, la terre trembla, l'Empereur Dragon fit jaillir de l'eau comme une douche torentielle, à la fois chaude et fraîche. Il y a aussi certaines écritures qui mentionnent que de nombreux rois célestes portaient douze sortes de parfums, de liquides et de diverses fleurs pour baigner le prince Siddhartha. Ce fut ainsi l'origine du "bain du Bouddha".

Les mérites du bain du Bouddha
SelonLa parole du Bouddha sur le Sutra des mérites du bain du Bouddha (佛說浴佛功德經)】, le Bodhisattva Pure Sagesse demanda au Bouddha pourquoi les Bouddhas, Tathagatas pouvaient acquérir un corps pur. Le Bouddha donna donc Son discours et expliqua les mérites du bain du Bouddha : « De nombreux Bouddhas, Tathagatas, afin de rechercher le Bodhi, pratiquaient le Samadhi, les préceptes, la méditation, la tolérance, la vacuité-sagesse, la bienveillance, la compassion, le bonheur, le pardon, la libération, le concept de la libération, la force de la non-crainte, tous les Dharmas du Bouddha, tous types de sagesse, qui étaient tous purs, ce fut pourquoi le Tathagata acquit le corps pur. En outre, les fleurs, l'encens, les bannières et les parasols sont utilisés comme offrandes ; puis de l'eau parfumée est utilisée pour baigner le corps du Tathagata, avant qu’une précieuse couverture soit placée sur le corps. De plus, de nombreux aliments et boissons, musique à cordes et à tambour, des chansons sont utilisés pour louer le Tathagata. Ces mérites ramèneront toutes les catégories de sagesse. Les mérites reçus sont à la fois incommensurables et illimités, et peuvent même atteindre le Bodhi Suprême. » Le Bouddha ajouta : « Le Dharma du bain des statues est considéré comme le plus précieux et le plus victorieux parmi toutes les offrandes. »

SelonLa parole du Bouddha sur le Sutra du nettoyage de la statue du Bouddha (佛說灌佛形像經)】, « Etres bienveillants, baigner la statue du Bouddha peut vous permettre à vous et à d'autres, comme les moines bouddhistes et le grand public, de jouir de la fortune et du bonheur actuels et de ne pas être malades à long terme, tous les souhaits se réaliseront, et les amis et la famille auront tous une stabilité. Avec l’éloignement perpétuel des souffrances de toutes les sources, toute difficulté sera évacuée pour toujours ; on ne recevra pas de corps féminin et on pourra rapidement atteindre l'illumination ! » LeSutra sur les mérites du bain du Bouddhamentionne également que l'offrande du bain du Bouddha peut avoir quinze types de mérites :

1. Rester humble
2. Cultiver la confiance pure
3. Posséder un esprit honnête et direct
4. Côtoyer de bons amis
5. Développer une sagesse immense
6. Voir souvent des Bouddhas
7. Maintenir en permanence le Dharma juste
8. Agir sur ses propres mots
9. Etre né dans la terre pure du Bouddha comme l’on souhaite
10. Si l'on est né en un être humain, alors être né dans une famille noble pour être respecté et enchanté
11. Etre né en un être humain et croire naturellement au Bouddhisme
12. Ne pas être blessé ou troublé par les forces démoniaques
13. Pouvoir protéger et soutenir le Dharma juste, même à la fin du monde
14. Recevoir la bénédiction et la protection des Bouddhas des Dix Directions
15. Atteindre l'illumination instantanée dans le Dharma des Cinq Kayas
 
L'histoire de la fête du bain du Bouddha
Peu de temps après que le Bouddhisme fut introduit en Chine pendant la dynastie Han orientale, la célébration de la fête du bain du Bouddha avait déjà eu lieu. Selon les livres d'histoire de la « Dynastie Han, la biographie de Tao Qian (後漢書.陶謙傳) » : « A chaque fête du bain du Bouddha, il y avait beaucoup de nourriture et de boissons qui étaient placés le long des routes sur des bouts de tissus ». L’ouvrage « Enregistrements des Trois Royaumes, le livre de Wu (三國志.吳書) » mentionne également que durant la dynastie Wu, il y avait des célébrations fastueuses pendant la fête du bain du Bouddha, "...les dépenses sont énormes en centaines de millions...". Cependant, la date de la fête du Bouddha n'est pas la même. « Le Registre domestique de la Loi Han (漢法本內傳) », « Buddhacarita - Le Poème des Actes du Bouddha (佛所行贊) », leSutra de Sui-Ying-Pen-Chi (瑞應本起經)】, leSutra du bain du Bouddha, etc, tous affirment que le Bouddha était né le huitième jour du quatrième mois alors que leSutra Long Agama (長阿含經)】et « les Multi-théories Sa Po (薩婆多論) » indiquaient que c’était le huitième jour du deuxième mois. Selon les enregistrements de la Biographie de l'Histoire chinoise, dans la première période des Han, Wei et Jin, la Dynastie du Sud et du Nord, la fête du bain du Bouddha était principalement célébrée le huitième jour du quatrième mois. Tandis qu’à partir de la période Liang à travers les dynasties Sui et Tang jusqu’au début de Liao, la fête était principalement célébrée le huitième jour du deuxième mois. A l'époque de la Dynastie Song du Nord, le Nord changea la célébration au huitième jour du douzième mois lunaire, et le Sud changea au huitième jour du quatrième mois. Toutefois, dans la région de l'Asie du Sud-Est, et selon la méthode du Theravada, le quinze avril a été fixé et ce jour est également considéré comme l'anniversaire, le jour d’Eveil ainsi que le jour du Nirvana du Bouddha.