Extrait du site de Buddhist Vajrayana Charity Funds Association et traduit (洞察「識」) en français :
 
Le discernement de la conscience
 

La Conscience de l'Esprit (la 6ème conscience) détermine le processus de sélection et de cognition des cinq premières consciences (la conscience de l'œil, la conscience de l'oreille, la conscience du nez, la conscience de la langue, la conscience du corps).
Prenez une image comme exemple, une personne A regarde cette image via le processus de la conscience de l'œil ; cependant, cela donne lieu à des louanges, à des souvenirs et à d'autres activités psychologiques pour elle, c’est la sixième conscience. De même, une personne B regarde l'image via le processus de la conscience de l'œil, mais elle éprouve du dégoût, du rejet et d'autres activités psychologiques, c’est aussi la sixième conscience. Cela prouve que la conscience de l'esprit des êtres humains est différente et la réaction est donc différente !

La Conscience de Manas (la 7ème conscience) est ternie par les six premières consciences (la conscience de l'œil, la conscience de l'oreille, la conscience du nez, la conscience de la langue, la conscience du corps, la conscience de l'esprit). La vision externe et le sentiment intérieur sont capturés par les six premières consciences.
Par exemple, la gratitude et le ressentiment, l'amour et la haine, le bien et le mal, etc., deviennent l'avidité, la colère, l’ignorance, etc., qui sont le processus de "l’attachement à l’ego". Par conséquent, elle est également connue sous le nom de "Conscience Contaminée".

La Conscience d'Alaya (la 8ème conscience) rassemble les karmas et les causes karmiques de tous les bons et mauvais actes générés par les sept premières consciences (la conscience de l'œil, la conscience de l'oreille, la conscience du nez, la conscience de la langue, la conscience du corps, la conscience de l'esprit et la conscience de manas). Tout comme un grand entrepôt, à chaque moment, les graines rentrent constamment (cause karmique), tandis que les fruits sortent constamment (effet karmique). Le comportement et les sentiments humains ne peuvent exister par eux-mêmes ni rester inchangés pour toujours. Ils dépendent plutôt de la naissance et de l’extinction des liens interdépendants et changent sans cesse à chaque instant. Donc, la huitième conscience ne peut être séparée de la graine de l'effet karmique ni exister isolément, et elle ne peut pas non plus rester la même. Ceci est semblable au courant d'eau, qui est ainsi appelé le courant car son mouvement continue constamment ; si la nature du mouvement constant et continu de l'eau s'arrêtait soudainement, ce ne serait plus un courant.

La sixième conscience, la "Conscience de l'Esprit", et la septième conscience, la "Conscience de Manas", forment la racine originelle du samsara chez les êtres, et toutes les causes karmiques sont sauvegardées dans la huitième conscience, la "Conscience d'Alaya".