Extrait du site de Buddhist Vajrayana Charity Funds Association et traduit (轉識成智與簡單心理分析) en français :
 
Transformer la conscience en sagesse et
simple analyse de psychologie
 
Le yoga et la méditation peuvent changer la fréquence des ondes cérébrales (voir la note).
Lorsque l’on est dans un état de visualisation profonde et de contemplation silencieuse, de nombreuses ondes alpha sont émises (l'onde alpha est courte en longueur d'onde et haute en fréquence) et cela est souvent accompagné d’ondes cérébrales remplies de bonheur.
Les ondes Alpha peuvent être augmentées énormément en fonction du progrès de la méditation. Ceux qui ont un profond niveau de méditation peuvent ajuster la fréquence des ondes cérébrales à leur gré afin d'entrer et sortir librement de différentes phases de l'esprit. Plus la fréquence est élevée, plus la puissance d'émission est forte. Ils peuvent donc pénétrer à travers les différents niveaux spirituels. De plus, les Trois Domaines-Neuf Terres représentent les différentes phases spirituelles ; ainsi, la découverte du "Domaine" et de la "Terre" proviennent de l'échange de niveaux de la "Perception" et de la "Conscience".
 
Note : La théorie quantique moderne prouve que les particules qui forment chaque objet physique montrent toutes l'état des champs d’ondes micro ; et en raison du changement de la fréquence de la longueur d'onde, les objets physiques vont changer leur nature physique. La radioactivité de l'énergie spirituelle est beaucoup plus intense que celle de l'énergie physique, et la fréquence de l'opération de l'énergie spirituelle est l'onde cérébrale.
 
Espace (Dimension) Longueur d'onde Phase Les noms des études de Conscience
et des études de Psychologie
4 – d Onde longue Phase de perception La Sixième Conscience
(la Conscience perçue)
4 – d Onde moyenne Phase de perception avancée (Entre la Conscience perçue et la Subconscience)
5 – d Onde courte Phase de perception supérieure La Septième Conscience et La Huitième Conscience (Subconscience)
 
7 – d Onde courte Différentes phases de perception supérieure  
. . .  
. . .  
. . .